EDITORIAL du numéro 3590 de Tunnels et travaux souterrains (2017) de la Revue des Travaux Publics

Bien que l'énorme crise économique que l'Espagne subit depuis 2008 soit en train d'être surmontée, l'activité d'investissement dans les infrastructures continue d'être fortement limitée, se concentrant dans des avances partielles des plus grands projets, loin des volumes nécessaires pour atteindre des objectifs essentiels. A titre d'exemple, la couture du maillage reliant l'intérieur à la côte permet déjà de longs trajets entre les centres côtiers d'intérêt économique et touristique, favorisant grandement les activités professionnelles et rendant le tourisme plus intéressant et avec des séjours totaux plus longs possibles. Heureusement, la connexion essentielle entre les réseaux AVE de Chamartín et de Puerta de Atocha est désormais achevée, et il sera bientôt possible d'exploiter les deux ensemble, et la synergie que cela produira a déjà été démontrée dans l'exploitation multiple réussie des autres branches.

Pendant ce temps, les entreprises espagnoles du secteur continuent à poser des jalons sur le marché étranger des deux côtés de l'Atlantique, et on les retrouve dans pratiquement tous les travaux souterrains importants, qu'il s'agisse de réseaux métropolitains en création ou en expansion, de réseaux ferroviaires souterrains ou d'axes routiers importants.

C'est pourquoi l'AETOS continue à faire de la collaboration avec d'autres organisations nationales et internationales un objectif prioritaire, en utilisant les canaux existants et en en créant de nouveaux, afin de permettre l'échange d'expériences en matière de tunnels et de travaux souterrains et de formation spécialisée s'y rapportant. Nous encourageons la collaboration avec l'Association internationale des tunneliers(AIT), le groupe des nations membres de l'AIT en Europe occidentale appelé BEFIPS (Belgique, Espagne, France, Italie, Portugal et Suisse) et les associations de tunneliers les plus actives dans les pays d'Amérique latine.

Ce numéro monographique de la Revista de Obras Públicas est désormais le neuvième spécifiquement consacré aux tunnels et aux travaux souterrains. Il témoigne clairement de cet effort dans ses dix articles techniques, que nous résumons brièvement ci-dessous.

  • Eduardo Alonso, Anna Ramón et Sebastiá Olivella présentent une modélisation numérique de tunnels creusés dans des roches sulfatées qui représente une avancée importante dans la compréhension de ce phénomène complexe, en particulier la transformation des cristaux de gypse précipités en déformations de la roche.
  • Jörg de Heselle, Ute Hornig et Götz Tintelnot développent un exemple d'étanchéité souterraine en coupant le flux d'eau agressif pour le béton par des injections de gel acrylique dans le tunnel de Jagdberg (Allemagne).
  • Marcos Calleja décrit l'exécution des tunnels de Bolaños, dans la section des travaux de l'AVE entre Zamora et Ourense, en révisant l'anneau préfabriqué et en utilisant des segments trapézoïdaux avec des joints à double étanchéité.
  • Concepción Gómez et Daniel del Valle montrent le passage d'une faille majeure dans les tunnels de Corno du tronçon Ourense - Lubián de l'AVE vers la Galice. Les tunnels sont creusés par des moyens conventionnels dans la municipalité de Laza et le passage de la faille a nécessité un renforcement du sol au moyen de parapluies doubles et d'autres mesures spéciales.
  • Felipe Mendaña rend compte de la stabilisation des zones de faille avec des résines et du remplissage avec un bicomposant injecté sous pression de l'arrière du revêtement des voussoirs dans un bouclier simple pour roche dure dans les tunnels de Bolaños de la ligne ferroviaire à grande vitesse Zamora - Ourense. La faisabilité des deux solutions qui ont été utilisées pour résoudre les limitations les plus importantes des tunneliers pour la roche dure a été démontrée dans ces tunnels.
  • Carlos Oteo, dans "La bataille du tunnel", présente une très intéressante histoire abrégée des tunnels, allant des "qanats" perses et assyriens aux développements actuels, en passant par les voyages par l'eau du Magerit arabe, les tunnels sous la Tamise et même les tunnels utilisés pour les évasions, en montrant un exemple mexicain contemporain intéressant. La discussion sur les limites des tunneliers et les perspectives techniques pour l'avenir est particulièrement intéressante.
  • Manuel Jiménez, Javier Descarga, Juan Pablo Alonso et Felipe Mendaña compilent la progression record des tunneliers dans le métro de Quito, où le tunnelier "La Guaragua" a excavé et revêtu un total de 1 131 m en 30 jours consécutifs.
  • Giacomo Falorni, Javier González et Josep Raventós montrent les apports de la technologie satellitaire dans le contrôle du mouvement du sol dans les travaux souterrains, avec des exemples des travaux Crossrail (Londres) et Canada Line (Vancouver).
  • Valentín Salcedo décrit les phénomènes d'écrasement et les pathologies dans le tunnel profond du Chenani-Nashri dans le sub-Himalaya. (Inde) Une caractérisation géomécanique trop optimiste lors de la conception a eu des répercussions importantes sur les coûts et le temps de construction.
  • Enfin, Luis Tissera parle de l'excavation du tunnel de contournement de la gare d'Atocha - deuxième phase, traitée par des injections de ciment. Ce tunnel fait partie de la liaison essentielle entre les réseaux AVE, dont la mise en service est actuellement proche. L'injection de colonnes de jet grouting de grand diamètre était appropriée.

 

 

Miguel Fernández-Bollo Martínez

Vice-président de l'AETOS pour les relations internationales

Panier d'achat

0
image/svg+xml

Aucun produit dans le panier.

Poursuivre les achats

Ce site web utilise des cookies pour vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible. Si vous continuez à naviguer, vous donnez votre consentement à l'acceptation des cookies susmentionnés et à l'acceptation de notre politique en matière de cookies.

ACCEPTER
Avis sur les cookies

Comunicamos la triste noticia del fallecimiento el pasado día 1 de diciembre de D. Rolando Justa Cámara, Ingeniero de Caminos, Canales y Puertos y miembro activo de AETOS, con una participación destacada en varios Grupos de Trabajo y como profesor del Máster en Túneles y Obras Subterráneas.

Lo echaremos de menos. D.E.P.